Ahh l’Écosse, ma découverte de l’année 2017. L’Écosse, et surtout sa capitale Édimbourg, c’est une ville entre les collines, aux traditions et à la culture bien ancrées et à l’architecture à couper le souffle. Édimbourg n’est pas une capitale très étendue – clairement se perdre pendant des heures me paraît complexe – et pourtant la visiter vous demande bien plus de 2 jours. Les weekends n’étant pas extensibles, je partage avec vous mon itinéraire en 10 étapes pour faire le tour d’Édimbourg sans rien louper (et ne pas être frustré) !

 Jour 1

1. Visiter le château d’Edimbourg

Parce que les belles choses se méritent, le château se situe en haut de la colline, en plein centre d’Édimbourg et l’accès n’est possible qu’à pied. Mais le déplacement vaut le coup, grimpez une montée, traversez une grande rue piétonne et vous arriverez sur une immense esplanade. Des deux côtés, Édimbourg vu du ciel, le relief et l’architecture ressortent magnifiquement bien. Au fond, le château ou devrais-je dire la véritable forteresse médiévale. La visite extérieure est évidemment gratuite puis, vous pourrez rentrer dans la première cour du château avant de tomber sur le guichet. D’ici, la vue sur la ville est encore différente. Pour ceux qui souhaite passer un peu plus de temps à  Édimbourg et à qui la foule ne fait pas peur, la visite intérieure du château coûte 16.50 £ et vaut le coup d’œil.

chateau-edimbourg-ecosse-chronique-voyages

Chateau d'Edimbourg, Chronique de Voyages

 2. Boire un café au coffee shop d’Harry Potter

« The Elephant House » voici le nom du café qui a fait naître Harry Potter. Dit comme ça, il serait presque magique. Pour la petite explication, JK Rowling a trouvé l’inspiration du célèbre magicien dans ce café, au sein duquel elle s’est rendue tous les jours pour écrire calmement. Alors pour les fans absolus d’Harry Potter, désolé de vous annoncer que le café n’a rien de magique puisqu’il est resté presque en état – comme invisible au milieu de tout ces cafés – gardant sa décoration originelle aux petites statuettes d’éléphant, quelques articles sur la célébre écrivaine et un simple message sur la devanture « The Elephant House, the place of Harry Potter« . Pour le côté HarryPotterILoveYou, rendez-vous directement aux toilettes, les déclarations d’amour pour Ron et Harry sont partout. Trouver le moindre espace pour écrire peut même vous prendre plusieurs minutes. Le plus magique, une flèche indiquant les toilettes avec cette inscription : « This way to Ministry of Magic ».

Mais bon, prendre un café à la place de JK Rowling, c’est déjà assez magique non ?

3. Partir à la recherche des fresques Écossaises

Édimbourg est une capitale très reconnue pour son art, et particulièrement son Street Art. Les fresques et peintures en tous genres, aux couleurs éclatantes, sont nombreuses sur les murs à Édimbourg. Outre toutes ces fresques trompe l’œil, une balade dans la ville historique d’Édimbourg n’est que découverte minute après minute. Petits marchés locaux ou mariage en kilt (oui ça existe pour le coup), la culture écossaise n’a pas fini de vous émerveiller.

Street Art et Fresques de rues, Edimbourg -Chronique de Voyages

 4. Un Walking Tour commenté d’Edimbourg

J’ai testé le Walking Tour d’Édimbourg  organisé par New Europe Tours. Mais un Walking Tour c’est quoi? Le principe est top, pendant 2 heures vous faites le tour de toutes les plus belles choses à voir dans la ville, à pied, et accompagné d’un guide. Le principe du Walking tour est assez simple. Vous réservez en ligne quelques heures avant puis c’est totalement Free, et si vous avez aimé la visite, vous pouvez alors donner un petit quelque chose au guide à la fin du tour. Si marcher 2 heures ne vous fait pas peur, optez vraiment pour cette solution car les guides sont des personnes en free-lance, souvent plus que passionnées par ce qu’il vous raconte. Entre histoires, anecdotes ou contes, les commentaires du guide sont souvent très intéressants, originaux et sorte des formelles visites de certains musées. Pour ma part, j’avais suivi le tour en anglais mais certaines fois, en fonction des nationalités, les guides peuvent présenter en espagnol ou français.

Walking tour d'Edimbourg, chronique de voyages

Walking tour d'Edimbourg, chronique de voyages

 5. Prendre une pinte dans un bar traditionnel

Édimbourg, et les Écossais de manière générale, est assez reconnu pour l’atmosphère festive qui se dégage de cette ville. Les bars ne sont pas très nombreux mais l’ambiance y est au rendez-vous. Ambiance cosy, des petits groupes buvant des pintes et jouant aux cartes et surtout de la musique traditionnelle ! Presque tous les bars vous proposent des mini-concerts aux groupes de réels Scottishs et de nombreuses bières traditionnelles.

Jour 2

 6. Une randonnée sur les collines d’Arthur’s Seat & Hollyrood Park

Et si l’on démarrait la journée avec un peu de sport? Les collines d’Arthur’s Seat et son immense parc Hollyrood (hilarant, je sais.), à seulement quelques quinzaines de minutes à pied du centre ville d’Édimbourg, ce sont de magnifiques collines, gratuites d’accès, qui vous offre une vue imprenable sur la ville. Prévoyez 45 minutes pour monter cette colline de 250 mètres, les chemins sont faciles d’accès jusqu’au sommet, même un jour pluvieux. Au sommet, ça ce complique. La colline principale d’Arthur’s Seat étant un ancien volcan, le mont de la colline devient très rocheux et c’est à la guerre comme à la guerre  en chevauchant 2-3 rochers, pour trouver le meilleur point photo de la ville !

Les collines d'Arthur's Seat & Hollyrood Park, Edimbourg -Chronique de Voyages

Les collines d'Arthur's Seat & Hollyrood Park, Edimbourg -Chronique de Voyages

Les collines d'Arthur's Seat & Hollyrood Park, Edimbourg -Chronique de Voyages

Les collines d'Arthur's Seat & Hollyrood Park, Edimbourg -Chronique de Voyages

Les collines d'Arthur's Seat & Hollyrood Park, Edimbourg -Chronique de Voyages

 7. Une grillade à The Meadows Park

Un week-end, du soleil, des amis et de la bouffe, existe-t-il un meilleur combo ? Dès que le soleil pointe son nez à Édimbourg, nombreux sont les touristes et étudiants qui se rejoignent dans le parc The Meadows pour y partager un petit barbecue improvisé. En Ecosse, les barbecues ne sont pas interdits dans les lieux publics, c’est pourquoi tous les petits groupes déploient leurs barbecues jetables et le parc prend une ambiance complètement festive, un festival de musique et barbecue en plein air.

Barbecue au parc à Edimbourg, Chronique de Voyages

 8. Une balade au Stockbridge Market & Grassmarket

Tous les dimanches pour le Stockbridge Market et les samedis pour The Grassmarket, jusqu’à 17h, se tiennent ces deux marchés locaux dans le quartier Grassmarket.

En plus des deux marchés locaux, cette place du « Old Édinburgh », au charme traditionnel, abrite de nombreux restaurants, terrasses et pubs ! Un petit coin sympa et festif en début de soirée.

Tel un pays anglo-saxon qui se respecte, le thé est une tradition. Alors après votre matinée sportive et votre balade shopping au marché, la détente s’impose. Arrêtez-vous dans un café, prendre une tasse de thé et goûter le carrot cake (don’t be affraid, la carotte n’est vraiment pas prononcé) ou encore le Caramel Shortbread, une sorte de sablé au caramel et chocolat, très UK!

Pour un petit café sympa dans une rue pavée en terrasse, le Southern Cross Café – un peu cher mais vous verrez vite qu’à Édimbourg vous n’avez pas vraiment le choix – il propose de nombreux gâteaux qui sortent de l’ordinaire gâteau-choco: Carrot Cake, Caramel Shortbread, Walnut & Coffee…

Thé et carrot cake à Edimbourg, Chronique de Voyages

9. Une pause au cimetière Greyfriars, dire bonjour à Bobby ou à « Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom »

Je sais, c’est glauque et très étrange, mais laissez-moi m’expliquer. Le cimetière en Ecosse, c’est aux antipodes du cimetière français. Dans une France prônant le respect des morts par le silence et la sobriété, l’Ecosse voit le cimetière comme un lieu convivial et de rassemblement, comme un parc quoi. Pourquoi pleurer ses morts alors qu’il n’y a pas mieux que de leur faire vivre du bon temps ? Un bon résumé de la philosophie écossaise. Coutume veut, un jour de beau temps vous croiserez des profils hors du commun : des personnes promenant leur chien, d’autres autour d’un pique nique ou encore certains jouant au frisbee. Et si par hasard vous vous rendez au cimetière Greyfriars d’Édimbourg, certaines tombes pourraient vous arrêter le regard.

La seconde entrée du cemetery Greyfirars abrite la tombe du chien Bobby Greyfirars (oui oui la tombe d’un chien *crazy scottish*). Son histoire ? Après la mort de son maître, le chien est venu veillez sur sa tombe tous les jours pendant 14 ans. En plus de son histoire assez attachante, la tombe de Bobby est perpétuellement recouverte d’un tas de branche, jouets et accessoires canins en tous genres (comme le veut la « tradition »). Bobby a désormais droit à une statue à son effigie à l’entrée du cimetière, signe de fidélité pour les écossais.

La tombe de Greyfirars Bobby à Edimbourg, Chronique de voyages

Dans le fond du cimetière, une autre curiosité made in Harry Potter. Lisez le nom des défunts, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Thomas Riddell qui ressemble franchement à Tom Riddle (nommée Jedusor/Voldemort dans la version française du film) ou encore William McGonagall… et voilà, vous savez maintenant d’où la célèbre artiste détient son inspiration principale. Quand je vous disais que traîner dans les cimetières est commun en Ecosse.

Tombe des personnages Harry Potter à Edimbourg, Chronique de Voyages

 10. Déguster la plat traditionnel écossais : le haggis

Le haggis, c’est de la panse de brebis farcis. Et si je voulais être vraiment pointilleuse – accrochez-vous bien – il me suffirait juste de vous lire mot pour mot la définition du dictionnaire Oxford « abats de mouton (cœur, foie et poumons), hachés avec de l’oignon, de la farine d’avoine (…)  traditionnellement enfermés dans l’estomac de l’animal ». Bon c’est vrai que connaître la composition, ça n’aide pas vraiment à sauter le pas, mais à la vue de l’assiette, on pourrait juste croire à un bon vieux hachis-purée.

Et vous, quel est votre programme pour un week-end à Edimbourg ?

À très vite, Chroniqueuse de Voyages ✏✈

Plus de photos ? 📷

 

Comments are closed.